Glossaire

A

Ambassadeur de tri : agent dont le métier est de rencontrer les habitants, adultes ou enfants, pour leur expliquer le tri des déchets, la collecte des emballages, les bienfaits du recyclage….

 

B

Biodéchet : cf déchet biodégradable.

Biogaz : gaz produit par la fermentation de matières organiques animales ou végétales en l’absence d’oxygène. Le biogaz est un mélange composé essentiellement de méthane (typiquement 50 à 70 %) et de dioxyde de carbone (CO2), avec des quantités variables de vapeur d’eau, et de sulfure d’hydrogène (H2S).

B.O.M (Benne à ordures ménagères) : véhicule de collecte et transport de déchets ménagers.

 

C

Centre de tri : Installation industrielle permettant le tri des déchets issus des collectes sélectives afin de les séparer par matériau et de les conditionner en balles destinées aux recycleurs.

Centre d’enfouissement : voir installation de stockage de déchets ultimes non dangereux (ISDUND) :

Collecte : Ensemble des opérations consistant à ramasser les déchets pour les acheminer ensuite vers un centre de tri, de traitement ou de stockage.

Collecte sélective : Collecte des déchets recyclables préalablement triés par les citoyens. Cette collecte concerne :

 

Elle s’effectue en :

 

Colonne de tri : récipient mis à la disposition des habitants pour trier leurs déchets, ces colonnes sont généralement regroupées dans un Point d’Apport Volontaire dit P.A.V.

Compostage : Technique de décomposition de la matière (végétaux, boues, déchets…) en éléments assimilables et utilisables par le sol.

Compostage individuel : les particuliers isolent la fraction fermentescible de leurs ordures ménagères afin de les composter soit en tas, soit dans des bacs spécifiques appelés composteurs.

 

D

Dates de péremption : date jusqu’à laquelle le produit peut être consommé. Il en existe 2 :

La DLC (Date Limite de Consommation) : date après laquelle le produit concerné devient dangereux pour la santé. Elle est indiquée sur les produits alimentaires périssables et emballés : viandes déjà découpées, yaourts… Elle est précédée par la mention : « À consommer jusqu’au… ».

La DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale) : date indicative. Une fois la date dépassée, le produit perd de ses qualités gustatives ou nutritives (baisse de la teneur en vitamines par exemple) mais n’est pas dangereux pour la santé. C’est le cas des conserves, produits congelés ou des produits déshydratés. Elle est précédée par la mention « À consommer de préférence avant le… » ou « À consommer avant fin … »

Déchets ménagers et assimilés : Déchets produits par les ménages + déchets issus d’une activité commerciale ou artisanale de même constitution que des déchets des ménages.

Déchet biodégradable / déchet organique / déchet putrescible : résidus d’origine végétale ou animale qui peuvent être dégradés par les micro-organismes pour lesquels ils représentent une source d’alimentation. Ils incluent : les végétaux, restes de repas,… Ces déchets sont utilisés pour la fabrication du compost.

Déchèterie : Espace aménagé, gardienné, clôturé, où le public (le particulier et éventuellement l’artisan et le commerçant) peut apporter ses déchets encombrants et autres déchets triés en les répartissant dans des contenants distincts (ferrailles, déchets végétaux, gravats, tout-venant, carton, plastiques, huiles usagées …) en vue de valoriser et traiter (ou stocker) au mieux les matériaux qui les constituent.

DEEE : (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques) : Déchets des objets ou des composants d’objets qui fonctionne grâce à des courants électriques ou électroniques (piles, batterie ou sur secteur).

Dépôt sauvage : Dépôt clandestin de déchets réalisé sans autorisation communale, et sans autorisation préfectorale au titre de la législation sur les Installations Classées.

Exemples :

 

E

Eco-consommateur : consommateur qui va réfléchir sur les conséquences sociales et environnementales de son acte d’achat : il va adopter une consommation responsable. “Consommer responsable”, c’est donner un sens éthique et une utilité sociale à l’acte d’achat. Le consommateur ne doit plus être passif dans son acte de consommation.

Eco-organisme : Organisme agréé par les pouvoirs publics qui a pour mission de mettre en place une collecte de déchets spécifiques et d’en assurer tout ou partie du financement. Les Eco-organismes sont financés par les Eco-participations que le citoyen paye lors de l’achat d’un produit.

Exemple : l’Eco-participation de 0.50 € ou 4.50 € lors de l’achat d’un appareil électrique (sèche-cheveux, réfrigérateurs…) finance la collecte et le traitement de ce futur déchet.

C’est l’application du principe pollueur-payeur. La collectivité n’a plus à payer pour prendre en charge ces déchets en fin de vie.

Ce système s’ouvre sur de nouveaux déchets d’année en année (les produits toxiques en 2014, prochainement les déchets d’ameublement …). C’est la Responsabilité Elargie du Producteur.

Les principaux Eco-organismes :

 

Enfouissement : Voir Installation de Stockage des Déchets Ultimes Non Dangereux.

 

I

Installation de stockage de déchets ultimes non dangereux (ISDUND) : Installation Classée pour la Protection de l’Environnement où l’on stocke les déchets qui ne peuvent pas être recyclés.

Il s’agit d’un ensemble de casiers creusés dans le sol et étanchés par une géomembrane où sont déversés les déchets. Les casiers, une fois pleins, sont recouverts par un matériau étanche et un système de drainage des lixiviats* et de captage du biogaz (explosif et puissant gaz à effet de serre) créé. Le biogaz peut être valorisé en chaleur et/ou en électricité.

*Le lixiviat est issu de l’eau de pluie qui traverse les massifs de déchets et qui se charge de polluants organiques, minéraux et métalliques.

 

M

Méthanisation : Technologie basée sur la dégradation par des micro-organismes de la matière organique, en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène (réaction en milieu anaérobie, contrairement au compostage qui est une réaction aérobie).

Cette dégradation aboutit à la production :

 

O

Ordures ménagères résiduelles/ordures ménagères : Déchets restant après la collecte sélective.

Cette fraction de déchets est parfois appelée “poubelle noire”. Sa composition varie selon les lieux en fonction des types de collecte.

 

P

Point d’Apport Volontaire (PAV) : regroupement de colonnes de tri.

Principe pollueur/payeur : Principe selon lequel les frais résultant des mesures de prévention, de réduction et de lutte de la pollution doivent être pris en charge par le pollueur.

Poubelle noire : voir ordures ménagères

 

Q

Quai de transfert ou station de transit : Installation qui permet de regrouper les déchets d’une zone de collecte éloignée du centre de traitement afin de les y acheminer par gros porteur.

 

R

Recyclage : Opération visant à introduire des déchets dans un cycle de production en remplacement total ou partiel d’une matière première vierge.

Réemploi : Opération par laquelle un bien usagé, conçu et fabriqué pour un usage particulier, est utilisé pour le même usage ou un usage différent.

Refus de tri : Matériaux qui arrivent au centre de tri et qui sont refusés car ils sont non recyclables.

Résidus : Déchets non valorisables après traitement.

REP (Responsabilité Elargie du Producteur) : principe qui vise à transférer la responsabilité de la gestion des matières résiduelles engendrées par la consommation de certains produits aux producteurs, qui payent une éco-participation qui sera versée à un éco-organisme.

Ressourcerie ou recyclerie : Une ressourcerie est un lieu où sont récupérés divers objets, meubles, électroménager d’une déchetterie, pour être réparés, valorisés, arrangés puis revendus. La ressourcerie revend les objets à très bas prix, ce qui permet de recycler avantageusement les déchets tout en créant des emplois.

 

S

Sac jaune : contenant destiné à recevoir des déchets recyclables avant le ramassage par la benne ordures ménagères.

Tri sélectif : Le tri sélectif consiste à trier et à récupérer les déchets selon leur nature : métaux, papier, verre, organique…pour faciliter leur recyclage.

 

V

Valorisation : Transformation des déchets en produits destinés à être réintroduit dans le circuit économique. Ce terme générique recouvre le réemploi, la réutilisation, la régénération, le recyclage, la valorisation organique (compostage, méthanisation,…) ou la valorisation énergétique (incinération,…) des déchets.